Ordonnance pour une meilleure santé : les Canadiens et Canadiennes ont besoin d’un régime national d’assurance médicaments

Report image

Dans un système de santé moderne, les médicaments sur ordonnance utilsés de façon adéquate sont une composante essentiellede la santé et du bienêtre. L’Organisationmondiale de la Santé (OMS) a déclaré que tous les pays devaient assurer l’accès universel aux médicaments nécessaires par le biais de politques pharmaceutiquesqui vont de pair avec un système universel de soins de santé plus général.1 Les lacunes du système actuel creusent les inégalités au lieu de les aplanir, étant donné que [traduction]« le système universel de soins de santé canadien n’est pas aussi égalisateur que l’on voudrait croire. »2

Nous entendons souvent parler de grandes sociétés pharmaceutiquesqui augmentent les prix de médicaments permetant de sauver la vie, pendant que les patiets subissent les conséquences de cete cupidité sans bornes. Le moment est venu d’adapter la couverture des médicaments du Canada aux réalités du 21e siècle et de garantirune assurance médicaments pour tout le monde — un système qui fait passer les gens avant les profits.Les Canadiennes et les Canadiens d’un océan à l’autre savent qu’un régime d’assurance médicament nationalaurait dû être instauré depuis longtemps. Le moment est venu pour le gouvernement fédéral de concrétiserla vision de Tommy Douglas à l’égard d’un régime d’assurance médicaments équitable, sûr et efface pour tout le monde.

Le débat sur le régime natioal d’assurance médicaments porte non seulement sur les économies de coûts substantiellesqu’un tel régime générerait, mais également sur la nécessité de concrétiserle droit à l’universalité des soins de santé pour tout le monde au Canada. Cete pierre angulaire fondamentale de notre régime d’assurance maladie, qui repose sur les besoins plutôt que sur la capacité de payer, est aussi importante aujourd’hui qu’elle l’était il y a plus de dix ans. Personne ne devrait être contraint de choisir entre nourrir sa famille, payer son loyer ou se procurer les médicaments dont il a besoin. Tous les Canadiens et Canadiennes devraient avoir un accès équitable à des médicaments d’ordonnance sûrs, effaces et médicalement nécessaires. Le moment est venu de terminer la rédactiondu dernier chapitre de l’histoire de l’assurance maladie.

mardi, 18 octobre, 2016