Regina - Énergie Est : Séance d’information publique

lundi, 13 avril, 2015 - 19:00

Maude Barlow     Ben Gotschall     Melissa Daniels

Maude Barlow du Conseil des Canadiens, Ben Gotschall de Bold Nebraska et Melissa Daniels de la Première Nation des Chipewyans d’Athabasca participeront à une séance d’information publique à Regina pour expliquer en quoi Énergie Est ne comporte que des risques et très peu d’avantages. Ce forum grand public s’inscrit dans une tournée le long du parcours du pipeline en Saskatchewan et au Manitoba qui comprend quatre événements publics, des rencontres et des visites des lieux, notamment dans le quartier Harbour Landing, situé sur le tracé d’oléoduc.

Le controversé projet d’exportation Énergie Est prévoit la conversion d’un gazoduc vieux de 40 ans pour transporter jusqu’à 1,1 million de barils de pétrole brut par jour.

« Avec la chute des cours du pétrole, le moment est venu d’investir dans des mesures qui permettront de générer des emplois verts de qualité, une production d’énergie durable et une consommation responsable », affirme Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens. « Nous ne devons pas nous enfermer dans un vaste projet d’oléoduc qui devrait en principe durer au moins 40 ans encore et ainsi favoriser l’expansion rapide de l’exploitation des sables bitumineux et risquer un déversement de bitume dilué dans nos cours d’eau. »

En Saskatchewan, l’oléoduc traverserait des cours d’eau majeurs, ou passerait à proximité, dont la rivière Saskatchewan Sud, la rivière Moose Jaw et le bassin hydrographique de la crique de Swift Current. Il traverserait également la zone écosensible de Great Sandhills.

Il a été prouvé que le bitume dilué a pour particularité de couler dans l’eau, ce qui en fait une matière extrêmement difficile, voire impossible à nettoyer en cas de déversement.

« Les six dernières années passées à lutter contre l’oléoduc d’exportation Keystone de TransCanada ont vu les agriculteurs, les grands éleveurs et les tribus des États‑Unis se porter à la défense de nos terres, de nos cours d’eau et de nos droits de propriété », résume Ben Gotschall, grand éleveur et directeur de l’énergie pour le mouvement Bold Nebraska. « Je suis fier de pouvoir partager mon expérience avec nos voisins du Nord. »

La tournée, appuyée par le Conseil des Canadiens, le Syndicat national des cultivateurs ainsi que des partenaires locaux, présentera les principaux éléments d’information dans une série de séances d’information publiques. Il sera notamment question des dangers d’un déversement de bitume dilué pour les cours d’eau et les fermes, du bilan douteux de TransCanada en matière de sécurité, de l’effet d’entraînement du pipeline sur l’exploitation accrue des sables bitumineux et des expériences vécues dans la lutte contre le pipeline Keystone XL de TransCanada.

Séance d’information publique :

Quand :   Lundi 13 avril à 19 h
Où :           Italian Club, 2148, rue Connaught, Regina (Saskatchewan)

Visite du site de Harbour Landing, situé sur le parcours d’oléoduc :

Maude Barlow, Ben Gotschall et Melissa Daniels seront à la disposition des médias.

Quand :   Mardi 14 avril à 12 h
Où :           Angle James Hill Road et James Hill Gate (quartier Harbour Landing)

Remarque : L’oléoduc longe le côté sud de James Hill Road puis tourne vers le sud immédiatement à l’est de James Hill Gate. Consulter les photographies prises par la section Regina du Conseil des Canadiens pour voir l’endroit exact où le pipeline effectue un virage vers le sud.

Conférenciers :

  • Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens : la protection des eaux
  • Ben Gotschall, directeur en énergie pour Bold Nebraska : l’opposition des grands éleveurs au projet de pipeline Keystone XL
  • Melissa Daniels, avocate de la nation Dene, membre de la Première Nation des Chipewyans d’Athabasca : l’exploitation accrue des sables bitumineux, les droits ancestraux des Premières Nations et les droits issus de traités.
Photos: Maude Barlow (photo by Wolfgang Schmidt)