Des bouteilles d’eau Nestlé à des milliers de kilomètres de leurs sources controversées

Communiqué de presse
29 mars, 2017

Nestlé Aberfoyle

Le Conseil des Canadiens a retrouvé l’eau de la marque Nestlé Pure Life prélevée à Aberfoyle (Ontario), à des milliers de kilomètres de sa source.

Des chapitres locaux du Conseil des Canadiens affirment avoir retrouvé l’eau embouteillée d’Aberfoyle aussi loin qu’à St. John’s (Terre-Neuve-et-Labrador), soit à 3 147 kilomètres de sa source. Les chapitres de Montréal, de Thunder Bay et de Bridgewater (Nouvelle-Écosse) ont également retrouvé l’eau provenant d’Aberfoyle en vente dans les supermarchés locaux.

L’eau de la marque Nestlé Pure Life prélevée à Hope (Colombie‑Britannique), qui est la seule autre usine d’embouteillage d’eau de Nestlé au Canada, a été retrouvée aussi loin qu’à Yellowknife — 2 126 kilomètres — et à Winnipeg — 2 144 kilomètres.

« L’eau du robinet est excellente à Montréal. Nous n’avons pas besoin d’acheter des bouteilles d’eau non réutilisables, transportées sur 600 kilomètres depuis l’Ontario », a dit Abdul Pirani, membre du chapitre montréalais du Conseil des Canadiens. « Les prélèvements d’eau d’Aberfoyle ont un impact considérable sur cet aquifère. Transporter des bouteilles par camion sur des milliers de kilomètres partout au pays génère une pollution inutile et ajoute des millions de bouteilles de plastique vides dans les dépotoirs des municipalités. Et pourquoi? Pour le privilège de payer une marge bénéficiaire astronomique et boire une eau qui n’est pas aussi bonne ni aussi fraîche que celle qui sort de notre propre robinet pour ainsi dire gratuitement. »

La plus grande usine d’embouteillage d’eau au Canada est celle d’Aberfoyle. Le permis qui autorise l’embouteilleur suisse à extraire 3,6 millions de litres d’eau par jour de l’aquifère de Guelph‑Amabel est échu et est présentement à l’étude par le Ministère de l’Environnement et de l’Action en matière de changement climatique de l’Ontario. Un autre permis qui autorise Nestlé à extraire 1,1 million de litres par jour d’une source située à Hillsburg (Ontario), soit à peine 40 kilomètres plus loin, viendra à échéance à la fin du mois de juillet.

« Nestlé continue de prélever et de gaspiller cette précieuse ressource, malgré la récurrence de sécheresses dans le sud de l’Ontario et en Colombie-Britannique », déplore Emma Lui, responsable de campagne pour l’eau auprès du Conseil des Canadiens. « L’eau des nappes phréatiques est une ressource non renouvelable. Les sécheresses, les changements climatiques et la surexploitation réduisent nos ressources en eau limitées. À ce rythme, les communautés n’auront pas assez d’eau pour leurs besoins futurs. »

Le Conseil des Canadiens réclame le retrait progressif des permis d’extraction d’eau pour la production de produits d’eau vendus dans des bouteilles de plastique non réutilisables, et un moratoire permanent sur la délivrance de nouveaux permis.

Source En vente Détaillant Distance (route et traversier)
       
Hope, C.-B. Yellowknife, NT Independent Grocers 2 126 km
  Winnipeg, MB Co-Op 2 144 km
  Archerwill, SK Co-Op 1 646 km
  Yorkton, SK Walmart / Save On Foods 1 704 km
  Melville, SK Extra Foods 1 868 km
  Red Deer, AB Sobey’s 958 km
  Edmonton, AB Shell gas station 1 009 km
       
Aberfoyle, ON St John’s, NL Dominion 3 147 km
  Bridgewater, NS Canadian Superstore 1 939 km
  Dartmouth, NS Walmart 1 851 km
  Thunder Bay, ON Walmart 1 428 km
  Montréal, QC IGA 605 km
  Ottawa, ON Loblaws 512 km
  Cobourg, ON Foodland / No Frills 179 km

-30-