La fin d’une alliance: Maude Barlow dévoile un rapport accablant sur les neuf dernières années du programme Harper

8 mai, 2015
Communiqué de presse

Broken Covenant

(OTTAWA) – Dans la foulée de la défaite des conservateurs en Alberta, Maude Barlow demande aux Canadiennes et aux Canadiens de montrer la porte aux conservateurs fédéraux. Son plus récent rapport, Broken Covenant: How Stephen Harper Set out to Silence Dissent and Curtail Democratic Participation (Alliance brisée : comment Stephen Harper a fait taire la dissidence et entravé le processus démocratique), souligne l'ampleur des dégâts causés à tous les aspects de la démocratie canadienne sous le règne de Stephen Harper.

« Stephen Harper n’a procédé à rien de moins qu'une coupe à blanc. En effet, à l'instar des forêts anciennes, la dynamique complexe et délicate qui caractérisait la relation entre la société civile et le gouvernement avait mis des dizaines d'années à se construire. Comme pour une coupe à blanc, les dégâts se voulaient absolus. Et comme pour une coupe à blanc, il n'existe aucun raccourci facile pour rebâtir toute la diversité multidimensionnelle et si riche qui la rendait unique, » ecrit Barlow dans le rapport.

Une condamnation virulente de neuf années d'un programme harpérien, Broken Covenant examine ses incidences sur nos institutions démocratiques, nos familles et notre main-d'œuvre, les femmes, les Premières Nations, l'environnement, les soins de santé, les arts et la culture, les agriculteurs, les droits de la personne et l'égalité sociale.

Broken Covenant raconte l'histoire d'un gouvernement « déterminé à changer à jamais la relation entre nos élus et les citoyens qu'il représente. » Approfondi et détaillé, ce rapport de 32 pages n'en demeure pas moins un instrument essentiel et accessible pour toutes les Canadiennes et tous les Canadiens convaincus que ce pays reflète leurs besoins et leurs intérêts.

Le rapport sera dévoilé dans le cadre des assemblées publiques organisées d'un bout à l'autre du pays sous le thème « En 2015, je vote! ». Organisées par le Conseil des Canadiens, l'Alliance de la Fonction publique du Canada (AFPC), Unifor, le Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP) et la Guilde canadienne des réalisateurs, les assemblées publiques rallient les Canadiens pour qu'ils s'engagent à voter. Comme nous venons de le constater en Alberta, les électeurs ont le pouvoir d'apporter de grands changements au paysage électoral.

Vous trouverez le rapport ici: http://canadians.org/broken-covenant

-30-