Maude Barlow se rend au Canada atlantique pour sonner l’alarme sur l’oléoduc Énergie Est

21 octobre, 2014
Avis aux médias

Énergie Est : Nous courons le risque, ils en retirent les avantages

Énergie Est : Nous courons le risque, ils en retirent les avantages

OTTAWA – Que se passerait-il si on réunissait un grand éleveur, un pêcheur, une journaliste et Maude Barlow dans la même pièce?

On pourrait facilement croire à une mauvaise blague, mais il n’en est rien. C’est plutôt un petit échantillon des orateurs qui feront la tournée du Canada atlantique pour parler des conséquences désastreuses qui découleraient du projet d’oléoduc Énergie Est. Du 26 octobre au 6 novembre, ils se rendront à Halifax, Cornwallis, Saint John, Fredericton et Edmundston.

L’oléoduc d’exportation Énergie Est de TransCanada acheminerait 1,1 million de barils de pétrole par jour – y compris du brut lourd extrait des sables bitumineux – de l’Alberta vers les ports de Cacouna, au Québec, et de Saint John, au Nouveau‑Brunswick. Il deviendrait le plus important oléoduc de pétrole issu des sables bitumineux en Amérique du Nord.

Les Canadiennes et les Canadiens de l’Atlantique craignent qu’un éventuel déversement ne cause des dommages aux voies navigables, y compris dans plusieurs rivières majeures du Nouveau‑Brunswick ainsi que dans la baie de Fundy. C’est dans la baie de Fundy que se produisent les plus hautes marées du monde. La baie de Fundy est à la fois un endroit particulièrement apprécié de la baleine noire de l’Atlantique Nord et une importante source de revenus pour les pêcheurs et les entreprises de tourisme et de pourvoirie des deux côtés de la baie, soit au Nouveau‑Brunswick et en Nouvelle‑Écosse.

Le Conseil des Canadiens et ses partenaires locaux se rendront dans des collectivités de la Nouvelle‑Écosse et du Nouveau‑Brunswick pour mieux cerner les préoccupations locales et expliquer en quoi le projet d’oléoduc Énergie Est comporte beaucoup de risques et très peu de profits pour le Canada atlantique.

« Le Canada atlantique est sur le point de prendre une décision majeure : faut‑il mettre la sécurité, l’environnement et les industries du tourisme et de la pêche en péril pour favoriser l’expansion de l’industrie des sables bitumineux de l’Alberta, sachant que le pétrole n’est même pas destiné à notre propre consommation, mais à l’exportation? N’y a-t-il pas d’autres possibilités? » a demandé Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens. « Les Canadiennes et les Canadiens de l’Atlantique ont déjà fait savoir avec le gaz de schiste qu’une petite poignée d’emplois ne pouvait justifier les risques encourus. Ils peuvent et doivent tenir tête à TransCanada en lui montrant la porte. »

La présidente du Conseil des Canadiens Maude Barlow, la journaliste et conférencière sur le déversement de BP dans le golfe du Mexique Cherri Foytlin, le directeur de l’énergie de Bold Nebraska Ben Gotschall et d’autres conférenciers parleront du projet dans son ensemble, des risques de déversement provenant de l’oléoduc ou d’un bateau-citerne, de la protection de nos voies navigables et des éventuelles solutions de rechange.

Quand :

Orateurs :

  • Maude Barlow, présidente nationale du Conseil des Canadiens; elle parlera de protection de l’eau
  • Cherri Foytlin, journaliste et conférencière; elle parlera de l’état de santé et de l’écosystème des collectivités de la côte du golfe du Mexique après le déversement de BP
  • Ben Gotschall, directeur de l’énergie pour Bold Nebraska; il parlera de l’opposition des grands éleveurs à Keystone XL
  • Catherine Abreu, coordonnatrice du volet énergie, Ecology Action Centre
  • Maria Recchia, directrice générale, Fundy North Fishermen's Association
  • Matthew Abbott, sentinelle de la baie de Fundy, Conseil de conservation du Nouveau‑Brunswick
  • Hubert Saulnier, pêcheur local et président du local 9 de l’Union des pêcheurs des Maritimes

Les partenaires comprennent notamment le Conseil de conservation du Nouveau‑Brunswick, Ecology Action Centre, Fundy Bay Keeper, Stop Energy East Halifax, 350.org et À l’action.

Cliquez ici pour en savoir plus sur Énergie Est. (En anglais)

Voici une petite vidéo qui présente la face cachée d’Énergie Est: http://www.youtube.com/watch?v=9LPxeVYj3Vw

Photo : Maude Barlow (photo by Wolfgang Schmidt)