A picture of a woman a baby juggling costs

Joint letter: Liberal government must move forward on pharmacare

Joint Letter
Tuesday, December 7, 2021 - 09:00


The Right Honourable Justin Trudeau
Prime Minister of Canada

The Honourable Chrystia Freeland
Deputy Prime Minister
Minister of Finance

The Honourable Jean-Yves Duclos
Minister of Health

The Honourable Mona Fortier
President, Treasury Board of Canada
 

Dear Prime Minister Trudeau, Minister Freeland, Minister Duclos and Minister Fortier:

In a few weeks’ time, we will have reached the first major milestone of the federal government’s Advisory Council on the Implementation of National Pharmacare’s recommendations timeline. According to the Advisory Council’s recommendations, by January 1, 2022, universal coverage for a list of essential medicines should be in place as the first part of a national, universal, single-payer, public pharmacare program.

In pronouncements subsequent to the report’s release, the Liberal government committed to being guided by its Advisory Council’s recommendations, and through Throne Speeches and Ministerial mandate letters your government promised to implement this vitally important program.

Rather than marking a milestone in which we can all take pride and celebrate, January 1, 2022, will be marked by yet another year gone by during which millions of Canadians have been unable to access the medicines they need. We are nowhere near reaching the first milestone of essential medicines coverage, keeping a full, comprehensive national formulary that much further out of reach.

The Economic and Fiscal Update and Budget 2022 are opportunities to demonstrate in a concrete way that the Liberal government will keep its promise on pharmacare. Canadians hope to see a firm financial commitment of – at a minimum – $3.5 billion towards essential medicines coverage as recommended by the Advisory Council.


Anything less risks confirming concerns expressed by a growing number of Canadians who have come to question the Liberal government’s commitment to follow the Advisory Council’s recommendations. Establishing the Canadian Drug Agency Transition Office and funding a national strategy for high-cost drugs for rare diseases, while important, is insufficient progress to assuage these concerns.

We applauded your government’s bold vision and commitments to usher in a universal early-learning and child care program. It demonstrated unequivocally that the federal government can indeed move ahead on implementing a national program in the absence of a consensus among the provinces and territories. And it demonstrates yet again that if the necessary funding is brought to the table, universal programs can be implemented under the leadership of the federal government.

Failing to implement a national, universal, single-payer, public pharmacare program deprives millions of people in Canada of equal access to their needed medications. We know that low-income and racialized people in Canada feel this impact the most. Canada is the sole outlier on this issue among countries that have a universal public health care system, and implementing such a program would lead to $5 billion a year in savings for prescription drug spending.

As organizations that have advocated for many years on this issue, we urge you to renew Canadians’ confidence that your government will fulfil its commitment on pharmacare.

We look forward to seeing bold action toward implementing a national, universal, single-payer, public pharmacare program in the Economic and Fiscal Update and in the 2022 Federal Budget.

Yours sincerely,

Linda Silas, President
Canadian Federation of Nurses Unions

Pauline Worsfold, Chair
Canadian Health Coalition

Beatrice Bruske, President
Canadian Labour Congress

Jerry Dias, President
Unifor

Anita Patil Huberman, President & CEO
Surrey Board of Trade

Mark Hancock, National President
Canadian Union of Public Employees (CUPE)

Sandra Azocar, Executive Director
Friends of Medicare

Diane Wood, President
BC Federation of Retired Union Members (BC FORUM)

Bill Chedore, National President
Congress of Union Retirees of Canada

Dr. Melanie Bechard, Chair
Canadian Doctors for Medicare

Larry Brown, President
The National Union of Public and General Employees (NUPGE)

Scott Wolfe, Executive Director
Canadian Association of Community Health Centres

Christina Warner, Co-Executive Director
Council of Canadians

Joel Lexchin, Professor Emeritus
York University

Marc-André Gagnon, PhD, Associate Professor
School of Public Policy and Administration, Carleton University

Thomas Linner, Provincial Director
Manitoba Health Coalition

Juliet Bushi, Provincial Director
Saskatchewan Health Coalition

Jen Hassum, Executive Director
Broadbent Institute

Steve Morgan, PhD
Professor, School of Population and Public Health
Founder, Pharmacare 2020
University of British Columbia

Ken Neumann
National Director for Canada, USW

Sophie Verdon, Director
Coalition solidarité santé (Québec)


7 décembre 2021

Le très honorable Justin Trudeau
Premier ministre du Canada

L’honorable Chrystia Freeland
Vice-première ministre
Ministre des Finances 

Jean-Yves Duclos
Ministre de la Santé

L’honorable Mona Fortier
Présidente, Conseil du Trésor du Canada 


Premier ministre Trudeau, ministre Freeland, ministre Duclos et ministre Fortier :

Dans quelques semaines, nous aurons atteint un premier jalon important de l’échéancier des recommandations du Comité consultatif sur la mise en oeuvre d’un régime national d’assurance-médicaments, comité créé par le gouvernement fédéral. Selon les recommandations du Comité consultatif, d’ici le 1er janvier 2022, la liste des médicaments essentiels couverts devrait être mise en place dans le cadre de la première étape du régime national, public et universel d’assurance-médicaments à payeur unique.

Dans leur déclaration à la suite de la publication du rapport du comité, le gouvernement libéral s’est engagé à suivre les recommandations du Comité consultatif et, dans le discours du Trône et les lettres de mandats aux ministres, le gouvernement a promis de mettre en oeuvre ce programme d’importance vitale.

Au lieu de marquer un jalon dont nous pourrions tous être fiers de célébrer, le 1er janvier 2022 marquera plutôt une autre année pendant laquelle des millions de personnes au Canada n’ont pu avoir accès aux médicaments dont elles ont besoin. Nous sommes encore loin de ce premier jalon, notamment la couverture des médicaments essentiels, en maintenant un formulaire national complet et exhaustif encore plus loin de notre portée.

La Mise à jour économique et budgétaire, et le Budget 2022, sont des occasions, pour le gouvernement fédéral, de démontrer, de façon concrète, qu’il va tenir sa promesse relative à l’assurance-médicaments. La population canadienne espère voir un engagement financier ferme, notamment un minimum de 3,5 milliards $ pour la couverture des médicaments essentiels, tel que recommandé par le Comité consultatif.

Un engagement financier moindre risque de confirmer les inquiétudes exprimées par un nombre croissant de personnes au Canada qui remettent en question l’engagement du gouvernement fédéral à suivre les recommandations du Conseil consultatif. La mise en place d’un Bureau de transition vers une Agence canadienne des médicaments, et le financement d’une stratégie nationale relative aux médicaments dispendieux pour les maladies rares, sont importants, mais ces progrès sont insuffisants pour dissiper ces inquiétudes.

Nous avons applaudi la vision audacieuse et les engagements de votre gouvernement de rapidement mettre en place un programme universel d’apprentissage et de garde de la petite enfance. Cela démontre, sans équivoque, que le gouvernement fédéral peut vraiment aller de l’avant et mettre en oeuvre un programme national en l’absence de consensus entre les provinces et les territoires. Et cela démontre encore une fois que les programmes universels peuvent être mis en oeuvre sous le leadership du gouvernement fédéral si le financement nécessaire est mis sur la table.

Ne pas mettre en oeuvre un régime national, public et universel d’assurance-médicaments, à payeur unique, va priver des millions de personnes au Canada d’accès équitable aux médicaments dont elles ont besoin. Nous savons que les personnes à faible revenu et les personnes racialisées sont celles qui subissent le plus gros impact. Le Canada est le seul qui dévie par rapport à cet enjeu comparativement aux autres pays qui ont un régime public et universel d’assurance-maladie. Or, la mise en oeuvre d’un tel régime entraînerait des économies de 5 milliards $ par année par rapport aux dépenses en médicaments prescrits.

En qualité d’organisations qui avons lutté pendant des années pour ce régime, nous vous demandons de raviver la confiance de la population canadienne en votre gouvernement en respectant votre engagement à mettre en oeuvre le régime national d’assurance-médicaments.

Nous sommes impatients de voir, dans la Mise à jour économique et budgétaire et le Budget fédéral 2022, des mesures audacieuses pour la mise en oeuvre d’un régime national, universel et public d’assurance-médicaments, à payeur unique.

Veuillez agréer, Monsieur le Premier Ministre, Madame la Vice-première ministre, Monsieur le ministre Duclos et Madame la ministre Fortier, nos salutations les plus sincères.


Linda Silas, présidente de la Fédération canadienne des syndicats d'infirmières et infirmiers

Beatrice Bruske, présidente du Congrès du travail du Canada

Mark Hancock, président national du Syndicat canadien de la fonction publique (SCFP)

Diane Wood, présidente du BC Federation of Retired Union Members (BC FORUM)

Dr. Melanie Bechard, présidente de les Médecins canadiens pour le régime public

Pauline Worsfold, présidente de la Coalition canadienne de la santé

Anita Patil Huberman, présidente du Surrey Board of Trade

Sandra Azocar, directrice exécutive de Friends of Medicare

Bill Chedore, président national de l’Association des syndicalistes à la retraite du Canada

Scott Wolfe, directeur exécutif du Canadian Association of Community Health Centres

Christina Warner, directrice exécutive du Conseil des Canadiens

Jerry Dias, president de Unifor

Joel Lexchin, professeur honoraire de l’Université York

Marc-André Gagnon, PhD
Professeur agrégé, École d’administration et de politique publique, Université Carleton

Larry Brown, président du Syndicat national des employées et employés généraux et du secteur public (SNEGSP)

Thomas Linner, directeur provincial du Manitoba Health Coalition

Juliet Bushi, directrice provincial du Saskatchewan Health Coalition

Steve Morgan, PhD, professeur, School of Population and Public Health
Founder, Pharmacare 2020
University of British Columbia

Jen Hassum, directrice exécutive du Broadbent Institute

Ken Neumann, directeur national pour le Canada, USW

Sophie Verdon, coordonnatrice, Coalition solidarité santé (Québec)